THE WEATHER PIECES

un cycle de solos avec électronique né d’un questionnement sur la perception des phénomènes météorologiques qui nous entourent
de Carol Robinson

 

LES SI DOUX REDOUX 25’ (2015)          (Le répit)     
cor de basset
électronique stéréo fixe et mobile
Carol Robinson, cor de basset                         

 

BLACK ON GREEN 15’ (2015)                  (A la naissance d’une tornade)
contrebasse
électronique en tri-phonie
Charlotte Testu, contrebasse  

            

NACARAT 30’ (2015)                               (La traversée d’un ouragan)
guitare électrique
électronique quadriphonique
Serge Teyssot-Gay, guitare électrique

Enregistrer

Enregistrer

Que l’on ressente un répit lors d’un soudain redoux ou un certain terreur à l’approche d’un ouragan, nous restons autant horrifiés que fascinés par ces forces qui nous dépassent. Traduire en musique les sensations qu’ils nous procurent donne la possibilité d’élaborer les nouvelles formes musicales, qui sont devenus THE WEATHER PIECES.  

La technique d’aujourd’hui propose des moyens de spatialisation inouïs pour évoquer la nature en mouvement inhérent au temps, comme par exemple la tri-phonie ou la stéréo mobile utilisées dans ce cycle. Grâce aux interprètes d’exception, l’auditeur est plongé au cœur d’une expression hybride, mixant l’électronique et le direct comme une extension expressive du musicien.

LES SI DOUX REDOUX (25’)

Il existe parfois, pendant les rigueurs d’hiver, des moments d’une douceur inattendue, des moments étrangement cléments. Cette pièce explore des discrètes modifications des champs de vibration, permettant de passer de la sensation  d’un froid statique et rigide, à un état plus chaud et souple, plus détendu. Grâce à une diffusion stéréo fixe et mobile certains sons deviennent mobiles, se déplaçant et se combinant comme des brises subtiles.

RIM, Carl Faia

Création le 5 décembre, 2015, à Seattle, concert produit par Non Sequitur

BLACK ON GREEN (15’)

Faite sur mesure pour la contrebassiste Charlotte Testu, la pièce utilise un système MAX qui introduit des éléments aléatoires dans une longue progression musicale. Une forme inspirée par les phénomènes météorologiques est poussée plus loin en y intégrant quelque chose qui relève de la psychologie. Cette fois un processus réunit deux énergies distinctes comme celles des manifestations atmosphériques qui en se combinant produisent les tornades et des orages supercellulaires. La contrebassiste et sa contrebasse seront comme happées par une force impossible à résister, assimilées.

Commande musicale du GMEM – CNCM-Marseille

RIM, Charles Bascou

Création le 13 mai, 2015, à Marseille

NACARAT (30’)

A partir d’une longue réflexion menée avec Serge Teyssot-Gay, guitariste au son si intriguant, est née une pièce qui a pris le nom de cette couleur si rare. D’une forme reconnaissable quoique jamais pareille grace à MAX, la pièce est en évolution constante, tout comme la forme d’ouragan, qui l’a inspiré. L’interprète traverse une matière sonore d’une violence extrême, vers le calme absolu de l’œil du cyclone, puis il affront à nouveau une violence grandissante, tout en essayant d’exprimer ce qu’il ressent et ce qu’il voit.

Avec le soutien de : Césaré – CNCM-Reims, La Muse en Circuit – CNCM-Alfortville, et Art Zoyd – CCM-Valenciennes

RIM, Carl Faia

Création le 13 mars, 2015, à Reims

LES INTERPRÈTES

Dire que Carol Robinsonest une compositrice et clarinettiste franco-américaine est bien réducteur pour embrasser l’éclectisme de son parcours et de ses passions. En fait, elle semble s’intéresser à tout ce qui touche au son. Elle n’est pas quelqu’un qui aime l’intermédiaire, préférant plutôt les frontières, les extrêmes. Sa musique se situe dans les zones de la tendresse et de la rage, de la douceur et de la puissance, fruit de l’expérience et de la maitrise.

Virtuose aussi à son aise dans le répertoire qu’avec l’expérimental, elle se produit à travers le monde dans les salles et les festivals les plus prestigieux (Festival d’Automne, Huddersfield, Ars Musica, Roma Europa, Archipel, Wien Modern, Crossing the Line, Angelica, Sound and Music, CTM Berlin, Geometry of Now…). Experte sur toutes les clarinettes, elle joue en outre du birbyne. En commandant de nouvelles pièces pour cet instrument traditionnel lituanien, et en composant elle-même, elle lui a ouvert une nouvelle voie. Cette façon de travailler est caractéristique de son désir d’élargir les horizons de la création.

On peut compter parmi ses influences le compositeur Giacinto Scelsi, dont elle est l’interprète de référence. Depuis longtemps, elle entretient aussi une collaboration privilégiée avec Eliane Radigue. Elle s’aventure également sur des chemins plus extrêmes, comme le rock alternatif, offrant un nouveau rôle aux clarinettes dans ce contexte, et en particulier à la clarinette basse.

Auteure d’une cinquantaine d’œuvres, elle a commencé à composer en écrivant ses propres spectacles de théâtre musical qui ont été montés en France, en Allemagne et en Suisse. Dernièrement, elle a reçu une Commande d’État pourMr Barbe bleue,un opéra de poche destiné à un ensemble baroque. Sa longue pratique de la danse l’a conduite tout naturellement à composer pour les créations chorégraphiques de Susan Buirge, Nadège MacLeay, Robert Swinston, Young-Ho Nam, Thierry Thieû Niang, François Verret…

Fascinée depuis longtemps par les possibilités qu’offre la musique électronique, elle a conçu de nombreuses pièces en la mariant avec des instruments acoustiques. Son approfondissement de l’utilisation des processus aléatoires est une de ses singularités.

Sa discographie récente reflète l’ampleur de son travail : on y retrouve ses compositions comme Billows,pour clarinettes et électronique en temps réel (Plush), Laima(Expériences de Vol) et Cross-Currents(shiiin). Mais on compte aussi des monographies de grands compositeurs contemporains, par exemple Giacinto Scelsi, Luigi Nono, Morton Feldman, Luciano Berio (Mode), Eliane Radigue (shiiin), Phill Niblock (Touch), ainsi que du rock alternatif, du jazz, ou de la musique classique (Ayler, Nato, BTL et Syrius).

Elle est diplômée du conservatoire d’Oberlin aux États-Unis, et a reçu une bourse H.H. Woolley pour continuer ses études à Paris.

https://carolrobinson.net

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Éclectique dans ses aspirations musicales, tout comme dans sa pratique instrumentale, Charlotte Testu s’est spécialisée dans des domaines aussi divers que ceux de la musique contemporaine, improvisée et baroque. Après avoir obtenu deux premiers prix au CNSMD de Paris, en contrebasse et en improvisation générative, mention très bien, elle suit un cycle de perfectionnement au CNSMD de Lyon auprès de Bernard Cazauran. Elle obtient le premier prix du concours international Bass 2008, catégorie musique contemporaine.

Sa curiosité pour la musique et plus généralement pour les arts, l’amène à jouer dans différents styles et différents contextes. Elle aime les rencontres improbables, les frottements qui lui permettent de découvrir et d’expérimenter d’autres facettes de son instrument et de les partager avec le public que ce soit à travers l’orchestre, la musique de chambre, ou le solo.

Elle créé notamment des solos avec mis en scène: « La contrebasse nomade », « Tout contre ma contrebasse », « Un cabaret imaginaire », « Folia », spectacles à entendre et à voir, ou l’instrument est présenté dans tous ses états grâce à des collaborations avec les compositeurs vivants, tel Sylvain Kassap, Jacques Rebotier, Sébastien Béranger, Mirtru Escalona Mijares, François Rossé, Luis Naon, Raphaèle Biston, Carol Robinson, Kaija Saariaho et Francesca Verunelli.

En parallèle, elle joue en orchestre, en tant que suppléante, avec l’Orchestre de chambre de Paris, Le Cercle de l’Harmonie, Insula Orchestre…

http://www.charlottetestu.net

Enregistrer

Serge Teyssot-Gayest un guitariste et compositeur français né en 1963. Depuis 40 ans il développe un langage musical très personnel que ça soit pendant 30 ans avec Noir Désir, groupe phare du rock français, ou en parallèle par des interactions créatives avec d’autres artistes, musiciens, peintres, danseurs, cinéastes. Ses partenaires musiciens depuis dix ans viennent d’horizons variés et d’univers très différents, tant géographiquement qu’artistiquement, comme Khaled Aljaramani,Xie Yugang Joëlle Léandre, Keyvan Chemirani, Carol Robinson, Cyril Bilbeaud, Médéric Collignon, Akosh Szelevényi, Marc Nammour, Hamé, Casey, Mike Ladd,Kakushin Nishihara, Gaspar Claus, Violaine Lochu, Marie Suzanne De Loye, Rodolphe Burger, Sarah Murcia, Arnaud Dieterlen, Christian Vialard…

En duo avec le peintre Paul Bloas, ils performent une interaction/musique/peinture.

Pour livres-disques et lectures musicales il met en musique des textes littéraires classiques ou contemporains : Georges Hyvernaud, Lydie Salvayre, Bernard Wallet, Attila Jozsef, Stig Dagerman, Maïakovski, Krzysztof Styczynski, Saul Williams, Michel Bulteau, Éric Arlix, Aimé Césaire…

En danse il a collaboré avec Robert Swinston, Nacera Bellaza, Thomas Lebrun, Hamid Ben Mahi, Kylie Walter, Nash…

Son travail avec le cinéma se décline en ciné concerts et compositions de musiques de films  ou documentaires.

Musicien producteur indépendant il sort ses projets discographiques sur son label Intervalle Triton.

http://www.sergeteyssot-gay.fr/

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer